Le combo composé de la plume intelligente et mélodique de Paul Simon et de la voix d’or d’Art Garfunkel a été l’un des plus prolifiques et magiques de la fin des années 60. Avec cinq albums en six ans, les deux amis d’enfance originaires du Queen’s ont complètement dominé tout ce qui s’appelle « songwriting ». Dans cette époque où d’un côté les Beatles viraient psychédéliques, les Stones et les Who crinquaient le volume et les grandes voix comme celles de Neil Diamond ou The Carpenters s’affairaient à rassurer les bungalows, ces deux créateurs de chansons pondaient merveille sur merveille.

« Bridge Over Troubled Water » sera le dernier album de Simon & Garfunkel, qui ne parvenaient plus à s’entendre sur le point de vue personnel. On n’a jamais vraiment su ce qui s’est passé entre Paul et Art pour que ce partenariat si parfait au niveau musical se termine aussi abruptement et que les deux hommes ne se côtoient plus pendant des années. On ne les reverra que rarement sur scène, la plus célèbre fois au Central Park en 1981 devant un demi-million de spectateurs.

Ce n’est pas compliqué: les 11 chansons de cet album sont excellentes, presque toutes méritent d’être considérées des classiques! On débute avec la magnifique pièce titre, chantée par un Garfunkel en transe, au sommet de son art. Une performance magistrale qui est devenue un repère pour bien des chanteurs. On retrouvera le grand frisé sur la douce So Long, Frank Lloyd Wright, librement inspirée des succès latins de Gil Gilberto dont la bossa nova Girl From Ipanema qui dominait les palmarès en 1964. Bridge Over Troubled Water sera la chanson #1 de l’année 1970 selon Billboard.

On peut savourer le génie mélodique de Paul Simon sur plusieurs titres, aussi devenus des classiques du folk pop: The Boxer est sans doute la plus grande du lot. À part Leonard Cohen et James Taylor peut-être, très peu de compositeurs jouiront de la même importance chez les songwriters de l’époque (Dylan étant dans une classe à part). Très peu conserveront ce niveau d’excellence tout au long de leur carrière. En France, Francis Cabrel possède ces mêmes lettres de noblesse.

Pour en revenir à The Boxer, c’est une chanson qui a beaucoup de panache, tout en conservant intacte la mélancolie sur laquelle tout est construit. Les arrangements orchestraux sont magistraux. À l’instar d’un Paul McCartney, Paul Simon est aussi fort en mélodies qu’en textes. L’Américain a peut-être plus de sagesse en ne publiant que les meilleures de ses chansons, concentrant ses efforts sur ses meilleures créations.

Cet album contient également les dynamiques et enjouées Baby Driver, Keep the Customer Satisfied et Cecilia, qui font intelligemment taper du pied: les textes (de Simon) sont précis et chaque arrangement est exact. L’écoute attentive permet de déceler un piano honkey tonk ici, une guitare country là, une judicieuse progression d’accords inattendue qui relance une chanson qu’on croyait prévisible.

L’exemple de The Only Living Boy in New York en est un autre exemple criant du génie de Simon & Garfunkel. Tout est exécuté en très jolies vagues d’intensité qui passent de l’intime au grandiose avec une fluidité dont seuls les grands compositeurs maîtrisent. L’une de mes préférées du duo, personnellement.

Les reprises de Bye Bye Love (un tube des Everly Brothers) et du traditionnel El Condor Pasa (If I Could), deux autres grandes chansons, complètent ce grand cru de l’histoire de la musique populaire. Plus de 25 millions de copies de « Bridge Over Troubled Water » ont été vendues, atteignant le 1er rang des palmarès dans plus de 11 pays, dont les États-Unis et l’Angleterre. Il fut l’album le plus vendu non seulement en 1970, mais également en 1971 et 1972, conservant le titre du plus vendu de tous les temps jusqu’à ce qu’il soit détrôné par le « Thriller » de Michael Jackson en 1982.

Respect.

Simon-and-Garfunkel-Bridge_Over_Troubled_Water

SIMON AND GARFUNKEL
Bridge Over Troubled Water
(1970, Columbia)

-Genre: folk pop
-Dans le même genre que The Byrds, Paul McCartney, James Taylor

Lien vers l’achat en ligne (iTunes)
Lien vers la page Facebook de Paul Simon et celle d’Art Garfunkel
Lien vers l’écoute de l’album au complet sur YouTube

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 6 000 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur-en-chef de 2009 à 2014. Il publie “Les perles rares et grands crus de la musique” en 2013, et devient stratège numérique des radios de Bell Média en 2015, participant au lancement de la marque iHeartRadio au Canada en 2016.