Je ne vous apprendrai rien en vous disant que les vedettes internationales de la musique sont de véritables aimants à attention. Le grand public a un appétit insatiable de tout ce qui concerne les célébrités, et les plus malines ont développé des stratégies pour se faire remarquer constamment.

Ce n’est pas un hasard si les photos Instagram de l’une révèlent un audacieux tatouage sous ses seins, ou si la prestation olé olé de l’autre à ce « award show » fait tant jaser. Tout cela est une habile chorégraphie, un scénario qui s’écrit plus ou moins instinctivement par l’équipe de marketing qui entoure l’artiste.

Ce qui est fascinant – et probablement nouveau pour la plupart d’entre vous – est de mesurer à quel point ces vedettes sont populaires et désirées par le public. Je me suis servi de l’outil Google Trends pour quantifier le nombre de recherches effectuées durant les 10 dernières années sur le nom des principales stars de la pop. Des millions de recherches à travers le monde ne font que prouver ce que tout le monde sait : les gens veulent savoir ce qui se passe dans la vie des stars.

google trend serach terms noms des filles

google trend search terms worlwide interest

Vous verrez que c’est assez fascinant de constater l’impact de leurs actions et de mesurer leur popularité entre elles. Vous verrez aussi que ce n’est pas nécessairement la sortie d’un album ou une quelconque activité musicale (concert, performance, clip) qui créé de les plus gros engouements…

Pour cette première étude (non scientifique), nous évaluerons la performance en nombre de recherches sur Google (dans le monde et aux États-Unis) de Britney Spears, Rihanna, Lady Gaga, Beyoncé, Miley Cyrus et Taylor Swift. Ces six chanteuses pop ont toutes été très populaires dans la dernière décennie.

Évaluons d’abord le changement de la garde qui s’est effectué entre Britney et Miley. Le déclin de l’une correspond à la montée en popularité de l’autre.

Entre les derniers soubresauts de la carrière de l’interprète de Oups I Did It Again (2007-2008) et le règne sans conteste de celle de Wrecking Ball (2013-2014), il y a eu Rihanna et Lady Gaga qui omt couvert pas mal de terrain. Parmi les grands « moments » de leur carrière, notons (K) la fois où Rihanna a dû rater les Grammys parce que son conjoint Chris Brown l’avait tabassée (J) l’édition du magazine Elle sur laquelle figure Lady Gaga. Vous remarquerez également que les moments dont les gens parlent le plus sont ceux où les vedettes choquent (A= Miley twerk) ou sont dans l’embarras.

google trend serach terms noms Britney Miley Rihanna Gaga google trend search terms gaga rihanna

Les moments (N) et (M) sur la courbe d’intérêt de Britney représentent respectivement sa performance de danse peu convaincante aux MTV Awards de 2007 puis son entrée à l’hôpital quelques mois plus tard. La poursuite de Lady Gaga par un photographe a généré le peak (I) en 2010. Katy Perry, Beyoncé, pour ne nommer qu’elles, font parler d’elles régulièrement depuis 2005, mais comme vous le voyez ci-dessous, aucune d’entre elles n’a connu les sommets que Britney et Miley ont atteints.

Quant à Adele, Ke$ha ou même Shakira, ne les cherchez pas dans la liste, c’est à peine si leur nom a été recherché sur Google. Oui, la blonde chanteuse de Skyfall a suscité un certain intérêt entre le succès de son album « 21 » et la chanson-thème du film de James Bond (2012), mais bien peu d’intérêt envers elle avant ni après. Ke$ha a attiré l’attention durant les premiers mois de sa « célébrité » en 2010, mais sa courbe de popularité est bien vite descendue. Quant à la bombe sud-américaine Shakira, elle a fait parler d’elle de façon constante depuis 2005, mais n’a jamais orchestré de coup d’éclats majeurs comme les autres. Du moins, pas aux États-Unis.shakira world cup 2010 Par contre, si on reprend ce même graphique en questionnant tous les habitants de la planète qui utilisent Google, on voit que les succès d’Adele et Shakira sont plus notables et se mesurent souvent à ceux de Britney et Miley (hormis leurs grands éclats).

google trend search terms noms adele shakira google trend search terms adele shakira Événements les plus notables chez chacune des vedettes

  • B= Miley twerk aux MTV Video Awards (2013)
  • C= Adele remporte 6 Grammy Awards (2012)
  • G= Shakira performe à la Coupe du Monde, avec les Black Eyed Peas et les Black Keys (2010)
  • N= La danse peu convaincante de Britney aux MTV Awards (2007).

 

Vous vous demandez maintenant à quel point le décès d’une célébrité peu faire parler les gens? Voici le graphique assez éloquent illustrant les moments où l’on a appris les morts d’Amy Winehouse (23 juillet 2011), puis de Whitney Houston (11 février 2012).

amy winehouse

Et finalement, tant qu’à parler de méga stars et de décès, celui de Michael Jackson, survenu le 25 juin 2009, bat tous les records en matière de nombre de recherches sur Google.

Vous aurez remarqué qu’aucune de ces trois vedettes ne connaissait beaucoup de succès (du moins en nombre de recherches sur Google) avant leur décès. On en entendait moins parler depuis quelques années, jusqu’au choc de leur mort, à 27, 48 et 50 ans respectivement.

On termine avec une « bonne nouvelle ». Les chanteuses pop demeurent au moins plus populaires que les starlettes insipides des vedettes de télé-réalité et la vie de la royauté. En analysant le nombre de recherches sur les noms de Kim Kardashian et Kate Middleton, force est d’admettre que les deux « vedettes » sont moins désirées que les Britney et Miley… qui ont au moins le mérite de chanter. C’est déjà ça.

kim k kate middleton

Kim Kardashian – Kate Middleton

google trend serach terms noms Britney Miley Kim Kate

google trend search terms kim kate

  • A= Kim K pose nue pour le magazine Paper
  • D= Kate accouche
  • E= Kanye West nie avoir trompé Kim K.
  • F= Kate remporte son procès contre Closer magazine qui voulait publier les photos topless de la princesse.
  • H= mariage de Kate avec le prince Willia

Que pensez-vous de tout ça?

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 6 000 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur-en-chef de 2009 à 2014. Il publie “Les perles rares et grands crus de la musique” en 2013, et devient stratège numérique des radios de Bell Média en 2015, participant au lancement de la marque iHeartRadio au Canada en 2016.