Je vous présentais mercredi les cinq spectacles intérieurs à voir aux Francofolies 2015. Aujourd’hui, je refais le même exercice, mais cette fois avec les spectacles extérieurs. La programmation gratuite de cette 27e édition, qui s’amorce jeudi prochain, regorge de talents à découvrir et de valeurs sûres qu’il fait toujours plaisir d’entendre ou de réentendre. Le choix était tellement déchirant d’en choisir seulement cinq, que j’en ai choisi dix!
Au milieu de mes choix, j’ai inséré une liste de lecture comprenant une piste de chaque artiste mentionné dans ce top 10.

Baden Baden – Vendredi 12 juin 22h

Ce groupe indie pop français vient de faire paraître son premier album, « Mille éclairs ». Leur pop alternative se compare un peu à Malajube et Bernhari, avec un côté plus pop à la Coldplay. Le trio se produira sur la scène Sirius XM le 12 juin, et sera aussi en salle le lendemain, à l’Astral avec Antoine Chance et Monogrenade.
Détails ici

Safia Nolin – Dimanche 14 juin 17h

Native de Limoilou, Safia Nolin fera paraître son premier album le 11 septembre. Son nouvel opus a été réalisé par Philippe Brault. Une première pièce est parue il y a quelques mois, la très belle Igloo. Le folk prenant de Safia Nolin se prête très bien à l’ambiance intimiste du Pub Rickard’s.
Détails ici

Aut’Chose – Dimanche 14 juin 23h

avec Les Muscadettes, Caféïne, Papillon et Snake de Voïvod

Aut’Chose est le groupe mené par Lucien Francoeur, poète et rockeur irrévérencieux, de même que rappeur à ses heures. Le groupe fondé au début des années 70 est revenu sur le devant de la scène avec la parution l’année dernière du coffret « Chaud comme un jukebox, l’intégrale ». Toujours très énergique et en verve, Francoeur, alias le « freak de Montréal » sera entouré de plusieurs musiciens d’expérience, notamment des membres de Grimskunk, Groovy Ardvark et Voivod.
Détails ici

Grand Blanc – Lundi 15 juin 23h

Le quatuor français Grand Blanc est dans notre mire depuis la parution de son premier EP, à l’automne dernier. Gris et glacial, son cold wave à la Joy Division et The Cure est franchement convaincant. En prime, le groupe vient de nous offrir tout récemment un nouveau simple, avec l’excellente Montparnasse.
Détails ici

À grands coups d’amour pour Gerry : 25 ans plus tard – Mardi 16 juin 21h

Le grand rockeur Gerry Boulet, leader d’Offenbach avant de lancer une carrière solo brève mais remplie de succès, est décédé le 18 juillet 1990, à l’âge de 44 ans. Afin de célébrer les 25 ans de sa disparition, les Francofolies organisent une grande fête autour de la musique de Gerry. Alexandre Désilets, Isabelle Boulay, Lucien Francoeur, Betty Bonifassi, Olivier Langevin, Fred Fortin et Martha Wainwright, entre autres, lui rendront hommage en interprétant ses meilleures chansons. Un événement unique à ne pas manquer, sur la Place des Festivals.
Détails ici

Salomé Leclerc – Mercredi 17 juin 20h

Sorti à l’automne dernier, son deuxième album, « 27 fois l’aurore », s’est attiré les éloges, figurant très avantageusement dans mon Top 10 de l’année. En constant renouvellement, sa musique ne cesse d’atteindre de nouveaux sommets. Il sera intéressant d’entendre ce qu’elle aura à nous offrir en ce mercredi soir!
Détails ici

Philémon Cimon – Mercredi 17 juin 22h

Vu plus récemment au Cinéma l’Amour, Philémon Cimon sera cette fois-ci dans un lieu plus neutre. Mais les chansons de son plus récent album, l’excellent « L’Été », sauront faire leur chemin, tout comme celles de son premier opus, « Les sessions cubaines ». Aimant jouer en formule trio, avec Philippe Brault (réalisateur de « L’Été ») et Nicolas Basque, est-ce que Philémon reconduira cette formule gagnante ou proposera autre chose?
Détails ici

Dany Placard – Vendredi 19 juin 23h

Le cinquième album solo du Saguenéen, « Santa Maria », est drôle, intelligent, touchant. Bref, il porte la marque d’un auteur-compositeur-interprète habile et ayant confiance en ses moyens. Son country-folk, souvent poignant, est aussi capable d’être un peu plus sale, voire trash.
Détails ici

Bernhari – Samedi 20 juin 22h

Sorti de nulle part à la fin de l’été 2014, Bernhari a séduit avec son premier album aux sonorités shoegaze et indie-rock, mais avec un chant à la Gérard Lenorman. Homme-orchestre qui joue de la batterie et des claviers en même temps, Berhnari a une présence scénique relativement effacée, mais mystérieuse et envoûtante. Ce sera une belle occasion pour l’entendre en spectacle!
Détails ici

Chocolat – Samedi 20 juin 23h

Le groupe mené par Jimmy Hunt s’est réuni l’année dernière pour proposer « Tss tss », au son garage rock psychédélique. On ne s’ennuiera certainement pas avec les guitares lourdes que l’on retrouve sur ce plus récent album.
Détails ici

Bonnes Francos!

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Benoit Bergeron
Blogueur - RREVERB
Google+

Curieux de nature, Benoit est un boulimique musical qui consomme de presque tous les genres. Du punk au classique, en passant par le folk, le psychédélique et le rockabilly, il sait apprécier les subtilités propres à chacun de ces courants musicaux. À travers des centaines d’heures d’écoute et de lecture de biographies, il tente de découvrir les motivations et les secrets derrière les plus grands albums et les œuvres grandioses des derniers siècles. Il parcourt aussi les salles de spectacle de Montréal, à la recherche de vibrations directes.