Sorti sous le titre « Man of Words / Man of Music » aux États-Unis, mais simplement « David Bowie » au Royaume-Uni, ce premier album « majeur » du jeune David Bowie montre toute l’énergie (Unwashed and Somewhat Slightly Dazed) et le talent de compositeur (Cygnet Committee) qu’il ne cessera de démontrer par la suite. C’est un album largement folk, fortement influencé par l’époque à laquelle il est publié.

Comme c’est souvent le cas avec les jeunes musiciens émergents de l’époque, des musiciens studio sont engagés pour « faire sonner » les grattouillements du jeune nouveau. On y entend les Herbie Flowers, Tim Renwick, Terry Cox, et Rick Wakeman (futur membre de Yes), ainsi que le violoncelliste Paul Buckmaster, et le multiinstrumentaliste et réalisateur fort en demande à l’époque Tony Visconti, avec lequel Bowie travaillera souvent par la suite.

Grattouillements habiles, il faut le dire, puisque c’est sûr eux que reposent la plupart des chansons, comme la nostalgique lettre d’amour d’ado Letter to Hermione ou God Knows I’m Good, pleine d’espoir, et bien sûr le classique Space Oddity.

Bowie fut d’ailleurs lancé aux États-Unis par l’utilisation de son succès comme fond lors de la télédiffusion de l’alunissage de la mission Appollo II dans laquelle naviguaient Neil Armstrong et ses compagnons. Le single avait été lancé seulement 9 jours avant que le pied de l’Homme touche la Lune! Relancé de nouveau au Royaume-Uni en 1975 (?), l’album cette fois renommé « Space Oddity » redevient #1. Pour la petite histoire, l’astronaute canadien Chris Hatfield l’a interprété à bord de la station spatiale internationale, faisant de Space Oddity le premier clip tourné dans l’espace, en 2013.

La réédition compacte inclut une version single du long Memory of a Free Festival où son éventuel et précieux complice Mick Ronson apparaît pour la première fois.

DAVID BOWIE
David Bowie
Man of Words / Man of Music
Space Oddity
(Philips/Mercury, 1969)

-Genre : folk rock
-Dans le même genre que Bob Dylan, Tyrannosaurus Rex, King Crimson

Lien vers la page Facebook de l’artiste
Lien vers le channel YouTube du label EMI

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier
Fondateur et rédacteur-en-chef
Google+

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 6 000 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur-en-chef de 2009 à 2014. Il publie “Les perles rares et grands crus de la musique” en 2013, et devient stratège numérique des radios de Bell Média en 2015, participant au lancement de la marque iHeartRadio au Canada en 2016.