Du bon rock’n’roll à l’ancienne, c’est plutôt rare. Les anciens – s’ils ne sont pas à la retraite – ont tendance à répéter ce qui fonctionnait en 1957 et les jeunes font soit du pastiche ou teintent trop leur rétro d’éléments actuels. J.D. McPherson l’a, lui.

Le rockeur de Broken Arrow en Oklahoma a une magnifique voix rock’n’roll qui accote sans complexe celles de Chuck Berry, Carl Perkins et autres premières stars du rock. Lorsqu’on l’entend chanter la dynamique It’s All Over But The Shouting, la rugueuse Head Over Heels ou le magnifique slow Bridgebuilder, c’est la magie d’une autre époque qu’il ressuscite. Celle qu’on entendait dans les voix John Fogerty (de CCR) et Richie Valens par exemple. Très peu de musiciens contemporains y arrivent mieux que J.D. McPherson.

Les musiciens qui accompagnent le chanteur et guitariste de 38 ans demeurent dans le territoire du connu pour recréer cette ambiance aujourd’hui perdue. Sur la rockeuse It Shook Me Up, c’est Eddie Cochran qui doit taper du pied, même six pieds sous terre! Ce sont des (rares) gars comme McPherson qui entretiennent le rêve, des gars sur lesquels on peut compter pour garder le bon vieux rock’n’roll des années 50 vivant.

McPherson, qui joue de la guitare depuis l’âge de 13 ans, fasciné par le rock de pionniers tels Buddy Holly, a lancé un premier album intitulé « Signs and Signifiers » en 2010, qui fut relancé deux ans plus tard chez Rounder Records. Il s’est rendu dans le top 50 des albums rock, chez Billboard. Il remporte le prix du meilleur album rock / hard rock à l’Independent Muisc Awards. Son second, lancé en février 2015, s’est hissé dans le top 20.

Rock on, J.D.!

J.D. MCPHERSON
Let the Good Times Roll
(Rounder Records, 2015)

-Genre: rock’n’roll années 50
-Dans le même esprit qu’Eddie Cochran, CCR, Carl Perkins

Lien vers la page Facebook de l’artiste
Lien vers le channel YouTube de l’artiste

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier
Fondateur et rédacteur en chef
Google+

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 4 500 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Nicolas a publié "Les perles rares et les grands crus de la musique" en janvier 2013, un ouvrage de 1250 pages en deux tomes.