« Raw Blues » n’est pas un album de John Mayall en soi, bien qu’il contienne plusieurs pistes du musicien blues parmi les plus influents des années 60. C’est en fait une compilation sur laquelle un éventail de musiciens connus et moins connus défilent, illustrant le mouvement renaissance du blues de la fin des années 60. Mayall demeure le centre de ce disque paru en 1967 puisque plusieurs musiciens ont joué avec lui, au sein de son groupe, les Bluesbreakers.

En mettant en vedette des White British Blues Boys populaires comme Eric Clapton (Lonely Years et l’excellente Bernard Jenkins, deux duos avec Mayall, son mentor de l’époque), Steve Winwood (sous le nom « Steve Anglo »!) et John Mayall lui-même (excellent avec Peter Green sur Evil Woman Blues et Milkman Strut en solo), Decca fait découvrir au débutant du blues les merveilles de l’époque. En y joignant les chants d’Otis Spann (le brillant My Home in the Desert) et Champion Jack Dupree (Calcutta Blues, un must, et le lourd 24 Hours), deux vétérans Noirs qui en ont inspiré plus d’un, cette compilation fait le lien entre la tradition et le renouveau du blues.

 

Enregistrés avec la technologie rock des mid-sixtees et paru sur ce microsillon en janvier 1967 (bien que certains titres datent de 1965), ces classiques blues feront trember les plus forts d’entre nous.

raw blues

RAW BLUES
Avec John Mayall, Eric Clapton, Otis Spann, Champion Jack Dupree, Curtis Jones, Peter Green et Steve Anglo
(London Records, 1967)
-Genre: Blues

Lien vers l’achat sur Amazon (CD, vinyle ou cassette!)

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 6 000 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur-en-chef de 2009 à 2014. Il publie “Les perles rares et grands crus de la musique” en 2013, et devient stratège numérique des radios de Bell Média en 2015, participant au lancement de la marque iHeartRadio au Canada en 2016.