9 LED ZEPPELIN Houses of the Holy

LED ZEPPELIN Houses of the Holy

On oublie parfois le 5e album studio de Led Zep, malgré ses 11 000 000 de ventes, simplement parce qu’il est sorti en 1973 entre deux mastodontes, Led Zep IV et Physical Graffiti. Il en est pas moins excellent et marque une évolution en studio, alors que les quatre musiciens n’hésitent plus à utiliser plusieurs pistes chacun. Moins blues que les premiers opus, Houses of the Holy contient une belle variété de titres: des prouesses folk sur Over the Hills and Far Away, une ambiance lugubre sur No Quarter, mais aussi un ton plus léger, avec le reggae de D’yer Maker, toujours très populaire sur les ondes FM presque 40 ans plus tard.

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20

About The Author

Nicolas Pelletier

Mélomane invétéré plongeant dans tous les genres et époques, Nicolas Pelletier a publié 6 000 critiques de disques et concerts depuis 1991, dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Il publie "Les perles rares et grands crus de la musique" en 2013, lance le site RREVERB en 2014, et devient stratège numérique des radios de Bell Média en 2015, participant au lancement de la marque iHeartRadio au Canada en 2016. Il dirige maintenant la stratégie numérique d'ICI Musique, la radio musicale de Radio-Canada.