Une autre année se termine. Déjà. Elles filent de plus en plus vite. J’ai encore eu la chance d’écouter des centaines d’albums cette année, et ce n’est malheuresement qu’une fraction de ce qu’on reçoit et de ce qui est publié chaque année. De grands artistes nous ont quittés durant 2016, c’est aussi l’occasion d’en saluer qui ont créé de magnifiques oeuvres dans leur dernier tour de piste. Merci messieurs Bowie et Cohen. Vous laissez un immense vide.

Des chef d’oeuvres m’ont sûrement échappé, et j’espère les découvrir plus tôt que tard. Pour le moment, en ce 1er deécembre 2016, voici les albums qui vont rester sur le dessus de la pile pour un bon moment, car ce sont eux que je vais réécouter, qui vont m’accompagner un moment. Je vous les partage, enjoy!

1
DAVID BOWIE – Blackstar

(ISO / Columbia / Sony)

david-bowie-blackstar-2016

« Blackstar » est un album complexe, touffu, intense. Les saxophones du jazzman Donny McCaslin sont omniprésents, parfois étourdissants et stridents. Un autre musicien jazz, le guitariste éclectique Ben Monder, de New York, amène une subtilité et une profondeur intéressantes. Une musique qui nécessite plusieurs écoutes pour bien comprendre, bien absorber chaque moment. Le genre d’album qui évolue avec les écoutes. Le genre d’arrangements et de détails qui se dévoilent au fil du temps.

David Bowie aura préparé sa sortie avec éclat, classe et un effet non négligeable de surprise. Suite…

 

2
RADIOHEAD – A Moon Shaped Pool

(XL)

radiohead A_Moon_Shaped_Pool

Le délice avec Radiohead est qu’ils composent leur musique de façon méticuleuse. Écouter sous casque d’écoute (haut de gamme, il va sans dire) tout ce qui se passe derrière la voix et la guitare sèche de Yorke durant les deux premières minutes de Desert Island Disk est un régal pour le mélomane attentif. Une touche de violons, une touche d’éléments électroniques rythmiques, une basse discrète, mais juste à point… Ce sont des “grands chefs” du rock. Leurs saveurs sont habilement dosées. Suite…

 

3
XENIA RUBINOS – Black Terry Cat

(Anti)

xenia rubinos black cat alley

Xenia et ses musiciens lancent une grosse basse fuzz et un beat lourd sur Just Like, puis un orgue qu’on dirait emprunté à Grim Skunk sur Right?, qui comporte également beaucoup de syncopes. Pourtant, elle chante comme une soul singer Noire à la Beyoncé! Quel audacieux mélange! Elle a du chien, et une bonne dose de folie, comme Peaches ou St. Vincent, mais en plus soul funk. Mon coup de coeur inattendu de 2016. Suite…

 

4
IGGY POP – Post Pop Depression

(Loma Vista Recordings)

iggy-pop

Au même titre que David Bowie s’est jadis donné un rôle d’arrière-plan pour lancer la carrière solo de Iggy avec deux excellents albums coup sur coup (The Idiot et Lust For Life), Josh Homme le prend sous son aile et lui apporte ici l’inspiration sonore pour donner libre cours à des textes qui sont beaucoup plus éternels dans leur propos que les dernières tentatives de l’iguane. Le résultat est un amalgame parfait qui, s’il laisse parfois justement paraitre de grosses doses de Josh, ne perd jamais de vue l’essence de ce qui rend Iggy Pop unique. (Suite par Karl-Philip Marchand Giguère)

 

5
BERTRAND BELIN – Cap Waller

(Cinq7/Wagram)

bertrand-belin

La voix grave, le ton détaché, la musique minimaliste… Tout marque chez Bertrand Belin! Ses chansons sont intimistes et mystérieuses, sa musique, captivante. Son 5e album solo, “Cap Waller”, paru plus tôt cette année, est une perle à découvrir. Suite…

 

6
CONSTANTINOPLE & ABLAYE CISSOKO – Jardins migratoires

(Ma case)

constantinople ablaye cissoko

C’est en écoutant “Jardins migratoires” qu’il devient inévitable de penser que tous les humains de la Terre ont en eux le potentiel de bien s’entendre avec chacune des autres cultures, de goûter les saveurs locales, de présenter son propre héritage, sans perdre son identité. Suite…

 

7
MICHAEL KIWANUKA – Love and Hate

(Interscope)

michael-kiwanuka-love-and-hate

One by whom the soul revival arrived in the last few years, Michael Kiwanuka strikes back with an amazing album, which goes beyond soul music. “Love & Hate” isn’t an album that will rock your party. Its 10 strong songs that you will listen when you need to connect with your own soul. Beautiful moments guaranteed.

 

8a

FRED FORTIN – Ultramarr

(Simone – Grosse Boîte)

Fred Fortin - Ultramarr jpg

Ce bel album ne figurait pas dans la première mouture de mon top 30 tout simplement parce que je n’avais pas eu l’occasion de l’écouter avant ce 18 décembre! Je me suis fait plaisir et me le suis procuré une copie vinyle et ai eu l’agréable surprise, en premier lieu, de découvrir un magnifique objet: pochette qui s’ouvre, paroles, oeuvres picturales (signées Martin Bureau) et, la cerise sur le sunday, un vinyle transparent!

Je découvre ensuite une oeuvre dense, assez relaxe, plus proche d’Avec pas d’casque que de Gros Mené, qui allie sensiblité avec humour (Ultramarr). On sait depuis longtemps que Fred Fortin a plus d’une corde à son arc. Il accompagne tellement de musiciens (à commencer par son pote Olivier Langevin au sein de Galaxie, qui le lui rend bien, à la basse), qu’on oublie parfois son travail solo. Finalement récompensé au Gala de l’ADISQ en tant qu’auteur-compositeur de l’année (rien de moins!), Fortin est un des grands d’ici. Un grand qui gosse son art discrètement, dans le bois, avec ses chums. Fred a ouvert sa porte aux frères Brad et Andrew Barr ainsi qu’au guitariste Joe Grass (Lhasa de Sela, Patrick Watson) et aux claviers de François Lafontaine (Karkwa, Marie-Pier Arthur), et ainsi créé un univers musical riche et fascinant (Oiseau).

Un disque d’hiver.

 

8b
SUUNS – Hold/Still

(Secretly Canadian)

suuns

Suuns est un groupe qui produit toujours de la musique intéressante. Suuns a réussi un album intense, complet, fort, avec quelques moments déstabilisants sans jamais être agressants. “Hold/Still” n’est pas un disque qui se prend à la légère ni un recueil de pièces qu’on peut lancer en “random” dans une playlist. L’univers dans lequel on nous emmène est trop différent, trop unique, pour qu’on y entre et sorte légèrement. Suite…

 

9
DEAD OBIES – Gesamtkunsterk

(Bonsound)

dead-obies-gesamtkunsterk

Il y a cet edge chez les Obies qui rappelle les Beastie Boys dans le fond (plus que la forme) et les meilleurs moments de Loco Locass. Ils ont repoussé les limites du genre hip-hop en combinant une authenticité pure avec une maîtrise musicale haut de gamme.
Les Dead Obies ont tracé leur chemin selon leur propre route, avec des références artistiques et musicales bien plus riches que la moyenne. C’est ainsi qu’on distingue les grands crus des simplement bons albums. L’edge. La profondeur. L’authenticité. Amen. Suite…

 

10
GREYHOUNDS – Change of Pace

(Ardent Records)

Greyhounds

This album is unique. Every song on this album is unique. Greyhounds could be compared as a rock and soul mix of TV on The Radio, The Black Keys with Danger Mouse-type of production. Two middle-age (white) men, Anthony Farrell and Andrew Trube from Austin TX form this duet who tackle retro soul music like (Black) artists (Devil’s Eyes) using vintage keyboards and groovy rhythms. Suite…

 

11
PIERS FACCINI – I Dreamed an Island

(Beating Drum)

piers-faccini-island

Décidément, ce talentueux musicien n’a pas fini de nous en faire voir de toutes les couleurs! Son voyage musical et culturel en est un qui fait du bien à l’esprit. “I Dreamed an Island” est à la fois enrichissant et reposant. Un très beau moment, comparable à un excellent repas dans un resto étranger, la découverte d’un endroit magnifique dans un pays étranger, un film d’auteur bouleversant, etc. Suite…

 

12
LEONARD COHEN – You Want it Darker

(Sony)

leonard-cohen-you-want-it-darker

Lancé quelques semaines avant le décès du grand poète, je n’ai pu écouter assez cet album pour bien m’en imbiber. Mais le peu que j’ai entendu me plaît énormément. D’abord, la musique – pour une fois! – est parfaite et acoustique. Puis, il y a les vers, les phrases, les émotions. C’est la partie qui prend davantage d’écoutes pour bien saisir et se laisser toucher.

 

13
CROSS RECORD – Wabi-Sabi

(Ba Da Bing Records)

cross record wabi sabi

Cross’s beautiful voice reigns all through the album. On epic moments like Sometimes Unseen Touches a Flower to my Forehead, it’s intoxicant while on The Depths, it’s is magical. Cross’s guitar and Duszynski’s keyboards effects create a mysterious canvas on which she can surf and create beautiful moments. Guitars are played with great attention, making every note count (Wasp in a Jar). Is it always catchy? No. Is it always interesting? Always! Read more…

 

14
INNA MODJA – Motel Bamako

(Warner)

inna-modja-motel-bamako-600x600

Avec sa belle voix énergique et chaude, Inna Modja touche à l’électro pop moderne (Outlaw) et insuffle du blues touareg acoustique (Water) ou électrique (Sambe, carrément rappé). La chanteuse originaire de Bamako maîtrise le folk pop “occidental” à la perfection, comme on peut l’entendre sur The Man Accross The Street. Sans complexes et sans imposture. Et les propos sont solides. La suite…

 

15
NADA SURF – You Know Who You Are

(Barsuk)

nada_surf-you_know_who_you_are

Le leader Matthew Caws prend le risque de montrer un brin de vulnérabilité de plus, en ne se cachant pas derrière sa guitare distortionnée, et ça marche! Vraiment, les 10 titres de cet album sont solides, agréables, bien sentis et bien porteurs de messages assez intimes de la plume habile de leur auteur. Suite…

 

16
LISA LEBLANC – Why You Wanna Leave, Runaway Queen?

(Bonsound)

lisa-leblanc-why-you-wanna

Je ne voudrais pas être la personne à laquelle Lisa LeBlanc pensait lorsqu’elle a composé ces 12 chansons. Ça sent l’amertume, les complications sentimentales, l’ennui, l’incompréhension… On sent qu’elle a dû broyer du noir dans sa vie amoureuse pour pondre de telles chansons. On ne lui en souhaite pas davantage, mais on la félicite certainement pour avoir réussi à créer de la lumière avec du noir. Suite…

 

17
DAN SAN – Shelter

(Jaune orange)

dan-san-shelter

Dan San makes the kind of music that is smooth but deep, that is personal but not too emo. I guess we could trace their influences in the alternative pop movement of the late 90s with Radiohead’s and Travis’ albums. Dan San’s music is rich, well arranged with many tracks of vocals blended together to create soft harmonies. Read more…

 

18
PLANTS & ANIMALS – Waltzed in from the Rumblings

(Secret City)

plants and animals waltz 2016

Yes, this is a rich album with a lot of different music angles. It is easy to enjoy, as there are a lot of musical surprises, although the album. Epic 7 min songs can brutally switch from a sad moment to upbeat indie pop! Musicians with that level of skills can pull that off. Read more…

 

19
MISC – Misc

(Bonsound)

misc cd jazz 2016

On y savoure toutes sortes de beaux moments, un peu comme lorsqu’on observe une rivière couler: il y a des moments d’action comme s’il y avait des rapides, et des moments d’accalmie. Les deux états, et tout ce qui se trouve entre les deux, sont savoureux, pour différentes raisons.
Un disque que les amateurs de jazz apprécieront, mais que le plus amateur des mélomanes pourrait écouter pour apprendre à aimer le jazz. Une magnifique porte d’entrée, à la fois classique et moderne. Suite…

 

20
PJ HARVEY – The Hope Six Demolition Project

(Island)

pj harvey the hope six demolition project

PJ aime se surprendre et explorer. Très peu de ses travaux sont des échecs, bien au contraire. Il y a aussi plus de saxophone que jamais dans plusieurs morceaux du 11e album de PJ Harvey, dont on peut saluer encore une fois la grande palette des styles explorés. Musicalement, PJ Harvey a pondu son album le plus dense: un mur de guitares, de percussions, mais aussi de cuivres (The Ministry of Defense) appuie les propos de plus en plus politiques et écologiques de l’Anglaise. Suite…

 

21
PREOCCUPATIONS – Preoccupations

(Jagjaguwar)

preoccupations

 

22
ROSIE VALLAND – Nord-Est EP

(Duprince)

rosie valland nord-est album

L’auteure-compositrice-interprète, chanteuse et guitariste Rosie Valland prend du galon! Pour ce nouvel EP intitulé “Nord-Est”, la jeune femme née en Montérégie et qui a grandi à Granby s’est entourée des gars de Pandaléon et de Jesse McCormack à la réalisation et guitares… C’est plus robuste, plus rempli, plus solide que jamais. Suite…

 

23
LA MAISON TELLIER – Avalanche

(AT(h)OME)

la maison tellier avalanches

Il n’y a peu de plumes aussi élégante et volubile que celle de Yannick dans l’univers de la chanson rock. La musique des barbus grisonnants qui l’entoure est parfaitement dosée pour être aussi intéressante d’elle-même, que complémentaire au propos. Un autre très grand cru signé La Maison Tellier. Suite…

 

24
MATHIEU BÉRUBÉ – Saudade

(Ad Litteram)

mathieu-berube-saudade

Pas le type d’album où on trouve (ni cherche) des singles radio. Plus le genre d’oeuvre qu’on écoute pour tomber en amour avec un vers, pour être renversé par un portrait de situation bien mis en contexte. “Saudade” est le genre d’album complètement déjanté, différent et unique, par rapport au reste de ce qu’on entend autour. Suite…

 

25
JESSE MAC CORMACK – After the Glow EP

(Secret City)

jesse-mac-cormack

“After the Glow” is a captivating EP that accurately represents how intense Jesse Mac Cormack can be on stage. There is a lot of raw blues in his music, like in Addict, as if Nick Cave would have met with Sam Roberts and met halfway between the dark emotions and the heartfelt way of singing soul and blues. Both album and concerts are highly recommended. Read more…

 

26
SEBASTIEN LACOMBE – Nous serons des milliers

(Productions Labombe)

sebastien-lacombe-nous-serons-des-milliers

L’homme a voyagé. Il a vécu. Ça se sent dans les sujets qu’il aborde, ça s’entend dans les arrangements qu’il saupoudre dans sa salade folk rock qui demeure très accessible aux oreilles de la masse.
Sébastien Lacombe continue de faire sa place parmi les auteurs-compositeurs québécois de qualité. Malheureusement pas nécessairement les plus vendeurs, mais définitivement parmi ceux qui offre de la substance, de la qualité et de bonnes réflexions sur la vie. Suite…

 

27
LAURA GIBSON – Empire Builder

(Barsuk / City Slang)

laura-gibson-empire-builder

Gibson has a strong yet fragile voice. A unique voice that makes her way through the music, that sounds vulnerable but yet shows a lot of self-confidence. On March 26th, 2015, her East Village building burned to the ground in a horrific gas explosion which killed two people and left many homeless. Gibson escaped from her apartment unharmed, but lost everything: all identification, eyeglasses, musical instruments, years of notebooks… Read more…

 

28
CHRIS STAPLES – Golden Age

(Barsuk Records)

chris staples golden age

La magie de Chris Staples est de pondre de superbes mélodies, puis de les emballer dans une musique toute simple, presque délicate (Full Color Dream). Cet album est parfait pour relaxer, pour décrocher. Certaines de ses compositions, comme Park Bench, me font penser à certaines des plus belles de l’époque folk de Donovan, mais c’est encore plus vers des musiciens comme Dean Wareham (de Luna) ou Justin Vernon (alias Bon Iver) qu’on peut tisser des liens et familiarités. Suite…

 

29
CHARLOTTE CARDIN – Big Boy EP

(Cult Nation)

charlotte-cardin-big-boy

Cette jeune femme m’impressionne un peu plus à chaque fois que je l’entends, que ce soit sur scène ou sur disque. Une grande star en devenir, qui ne se prend pas au sérieux. Charmante!

 

30
MITSKI – Puberty 2

(Dead Oceans)

mitski-puberty-2

Une artiste que je ne connais pas assez, mais qui me donne le goût de creuser davantage, des fois qu’on aurait affaire à une autre Courtney Barnett…

 

Quelques albums dignes mentions (dans le désordre):

DANIEL LANOIS & ROCCO DELUCA – Goodbye to Language (Anti-)
THE BESNARD LAKES – A Coliseum Complex Museum (Jagjaguwar)
WINTERSLEEP – The Great Detachment (Dine Alone Records)
ANTOINE CORRIVEAU – Cette chose qui cognait dans sa poitrine sans vouloir s’arrêter (Coyote)
CATE LE BON – Crab Day (Drag City)
LAURA SAUVAGE – Extraordinormal (Simone Records)
LETS EAT GRANDMA – I, Gemini (Transgressive Records)
JOHAN JOHANNSSON – Orphée (Deutsche Grammophon)
KATRANADA – 99.9% (XL)
HANNAH GEORGAS – For Evelyn (Dine Alone)
LUC DE LA ROCHELLIÈRE – Autre monde (les Disques Victoire)
SOLANGE – A Seat at the Table (Saint Records/Columbia)
RIHANNA – Anti- (Westbury Road Entertainment)
ALICIA KEYS – HERE (RCA)
LVL UP – Return to Love (Sub Pop)

Réagissez à cet article / Comment this article

commentaires / comments

About The Author

Nicolas Pelletier
Fondateur et rédacteur en chef
Google+

Mélomane invétéré et rédacteur agréé, Nicolas pratique la critique en mode olympique: il parle de tout, tout le temps, depuis 1991. Il a publié 4 500 critiques de disques et concerts dont 1100 chez emoragei magazine et 600 sur enMusique.ca, dont il a également été le rédacteur en chef de 2009 à 2014. Nicolas a publié "Les perles rares et les grands crus de la musique" en janvier 2013, un ouvrage de 1250 pages en deux tomes.